vendredi 27 mars 2015

Elections départementales 2015

Extrait de l'hebdo BVonline - Bégard

 
Dimanche 22 mars (2015), le premier tour des élections départementales, revues et corrigées à la mode 2015 (nouveaux cantons étendus et listes constituées de binômes à parité homme-femme), a livré ses résultats et ...
... dévoilé ses premières surprises, si tant est qu'il y en avait à découvrir, compte tenu du battage médiatique auquel on a eu droit. Sur le canton de Bégard, c'est la liste "A Gauche, Rassemblés dans la diversité" qui mène le bal avec 45,09% des votes exprimés qui sont allés vers le binôme Cinderella Bernard / Vincent Le Meaux (NDLR pour rappel : remplaçants Maryvonne Le Berre et Joël Philippe), suivie de la liste "Union du centre & de la Droite Républicaine" menée par Aline Elophe et Yvon Garrec (25.63%) (NDLR pour rappel : remplaçants Annie Le Goff et Jean-François Touchais). Les listes des extrêmes, FN d'un côté avec Mélinda Le Corre et Xavier Gaudu et NPA de l'autre avec Katell Rivoal et Thierry Pérennès, emportent respectivement 20.04% et 9.02% des suffrages exprimés (NDLR : Tous les résultats du Canton électoral et des communes du territoire du Pays de Bégard sont ICI).
Il y aura donc un deuxième tour ! Pour les candidats de la gauche rassemblée, "ce sont des résultats encourageants. Ce n'est pas la majorité, mais on n'est pas loin !". Pour ce qui est des résultats du FN, le binôme Bernard-Le Meaux dit n'être pas surpris : "cela confirme ce que l'on avait vu aux élections européennes" et pour le deuxième tour, leurs actions vont confirmer leur volonté de rassemblement. "Il va falloir rappeler les valeurs républicaines et les valeurs de solidarité. Pour le deuxième tour, on est en mesure de rassembler toute la gauche et bien au-delà…" déclarent de concert les candidats. Du côté de la droite républicaine, pour Yvon Garrec, "les parties extrêmes sont venues troubler le jeu un petit peu. La participation est faible - 54% - et on ne peut que le regretter sur des zones qui d'habitude votent fortement". Concernant les votes FN, il fait remarquer que sur la commune de  Bégard, le score a été doublé : "Je pensais que le FN allait être autour de 15% mais à peine… et là, il est à 20% !". Même s'il pensait qu'au premier tour, le score de sa liste aurait été meilleur, pour le deuxième tour, il se veut rassuré : "On a jamais perdu avant que les résultats définitifs soient proclamés. Donc, pourquoi pas !? En 2001, j'avais fait 40% à peine au premier tour, je n'avais aucune réserve de voix et je l'ai emporté avec presque 52% !". Des réserves de voix cette fois ? À cette question le candidat de la droite répond par l'expectative : "je n'en sais rien… Si l'extrême gauche veut faire la peau du PS il viendra voter pour nous… je sais qu'ils n'aiment pas beaucoup le PS et alors, si l'extrême gauche vote pour nous et si d'autres électeurs se mobilisent, on va gagner" puis il conclut : "le gouvernement qui est en place nous mène droit dans le mur. Ici, les élus locaux font exactement la même chose que ceux qui sont à Paris et donc, si l'on veut que cela change, il faut voter pour d'autres personnes…".

mardi 24 mars 2015

                          REUNION PUBLIQUE DU JEUDI 19 MARS SAINT LAURENT

                                                Les candidats avec Philippe POUTOU




                             Une partie des participants attentifs mais légèrement transis.....



lundi 23 mars 2015





Liste « on vit ici, on lutte, on résiste »
«  amañ e vevomp, stourmañ a reomp »


La liste soutenue par le NPA sur le canton de Bégard a recueilli 9,02 % des suffrages.
Dans un contexte marqué par une forte abstention et une montée de l'extrême droite 806 voix se sont portées sur notre liste.
Sans moyen financier , sur la base d'une campagne lancée très tardivement, ce résultat est encourageant pour les opposants aux politiques d'austérité prônées par les trois autres listes.
Le NPA se félicite notamment de l'excellent score sur la commune de St Laurent avec plus de 29% des voix .
Mais aussi des votes au delà de 10% sur 5 communes de l'ancien canton de Bégard.
En comparaison à la liste LCR en 2008, à Bégard, nous doublons notre pourcentage et gagnons 32 voix. Sur le périmètre de l'ancien canton, nous progressons de 23 voix alors que « la gauche rassemblée » perd 915 voix.....
Sur les 15 autres communes du nouveau canton , nous franchissons les 10% dans trois communes, pour 10 autres nous sommes au dessus de 5%.
Il y a seulement deux communes où nous sommes sous les 5%: Brélidy et Plouec.

Le NPA remercie tous les électeurs qui conforte son projet anticapitaliste et anti austérité et sanctionne la politique du PS .
Nous confirmons cette volonté de résistance en ne donnant aucune consigne de vote pour le second tour . Nous l'avions affirmé dans notre profession de foi, nos électeurs connaissaient cet engagement, contrairement aux autres partis nous tenons nos promesses de campagne.

Au lendemain du second tour, nous donnons rendez vous à toux ceux qui ne se reconnaissent pas dans les politiques anti populaires menées par les partis de droite et d'extrême droite et de gauche.
Nous appelons à participer massivement à la journée d'action décidées par les syndicats le 9 avril prochain. Nous proposerons dans les jours à venir de nous mobiliser pour défendre la ligne Guingamp Paimpol, ainsi que contre le projet d'exploration minière dit de Loc Envel.


Le lundi 23 mars 2015.

samedi 21 mars 2015

LE TELEGRAMME 20 MARS 2015

Saint-Laurent Départementales. Poutou en soutien

20 mars 2015 Départementales.

Ce n'est pas tous les jours que Saint-Laurent reçoit la visite d'un ancien candidat à la présidentielle. Hier soir, « dans le palais des congrès » de la commune, c'est avec des crêpes que Thierry Pérennès et Katell Rivoal, candidats aux élections départementales 2015, ont accueilli le porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA). Un meeting de fin de campagne qui s'est tenu devant une quarantaine de militants et sympathisants, heureux de ce soutien national.

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/saint-laurent/departementales-poutou-en-soutien-20-03-2015-10564314.php


********************************************************************
UNE FIN DE CAMPAGNE MILITANTE


Une bonne cinquantaine de personnes sont venues jeudi soir accueillir Philippe POUTOU à la salles des fêtes de Saint Laurent.
Après les interventions de Marylène, Katell et Thierry, Philippe POUTOU a fait un tour de l'actualité en insistant sur la politique d'austérité, la nécessité des luttes, particulièrement pour mobiliser sur la journée de gréve du 9 avril prochain.
Yannick a clôturé en relayant l'appel à voter pour les listes NPA, NPA -FRONT DE GAUCHE et LO en Bretagne ( voir communiqué du NPA sur ce blog) .

Nous notons dans le débat qui a suivi, le soutien à nos candidats de l'association contre le logement indigne ALCHI.

Loin des politiciens professionnels locaux en lice dans cette élection, des « poids lourds » et autre « parrain », cette rencontre militante s'est terminée tard par des discussions par petits groupes et par des échanges avec Philippe POUTOU.

En cette fin de campagne, nous observons que notre liste devient la cible des attaques de la liste dite de « gauche rassemblée », affiches déchirées etc.....

Après quelques insultes du type « RIGOLOS » qui n'honore pas son auteur, nous notons que Philippe POUTOU est qualifié de « MARCHAND DE SABLES » sur FACEBOOK ( sic)!....
Ceci laisse à penser que le candidat à l'investiture présidentielle au Conseil Départemental perd son sang froid......un peu comme VALLS.
C'est dommage quand on postule à une telle responsabilité.

Enfin, petite cerise sur le gâteau, la liste du comité de soutien de la « Gauche Rassemblée »  est enfin publiée, il était temps!
Il est d'ailleurs édifiant que la liste des soutiens ne dépasse pas les frontières du microcosme Bégarrois. Et le strict réseau de l'équipe municipale en place.


Alors que de notre coté, nous observons un fort soutien du monde syndical, à l'exception notable des syndicalistes proche du MEDEF...., et de militants associatifs.


Chacun ses repères et son positionnement de classe. Fidèle à notre engagement de début de campagne, la liste « on vit ici, on lutte, on résiste », «  amañ e vevomp, stourmañ a reomp », ne donnera AUCUNE CONSIGNE DE VOTE POUR LE SECOND TOUR.


BON COURAGE A TOUS!
BON VOTE .

A DEMAIN DANS LES LUTTES CONTRE L'AUSTERITE,

NE LACHONS RIEN DANS LA LUTTE CONTRE LE CAPITAL!


HASTA LA VICTORIA SIEMPRE!......

mercredi 18 mars 2015

COMMUNIQUE NATIONAL DU NPA

COMMUNIQUE DU NPA -MONTREUIL LE 18 mars 2015

Depuis 30 ans les politiques de droite et de gauche ont fait le jeu du FN


Élections départementales :

Ce dimanche 22 mars aura lieu le premier tour des élections départementales dont tous les grands partis institutionnels ont fait un enjeu national. Au sein du monde du travail, des classes populaires, le parti de l’abstention pourrait être le premier parti de France. Bien difficile pour Valls et les autres  de convaincre les victimes de leur politique toute dévouée au Medef de voter pour les candidats du PS.
Sarkozy et les candidats de la droite, après avoir mené la même politique pendant 5 ans voudraient faire croire qu’ils feront autre chose qu’une austérité renforcée, augmentant encore le chômage, la précarité et le recul des salaires. Ils se fichent du monde.  S’ils font autre chose, ce sera une politique plus à droite encore, une politique proche de celle du FN.



Oui, droite et gauche mènent depuis trente ans la même politique au service des patrons, des choix des entreprises du CAC 40, d’attaques répétées contre les salarié-e-s, les chômeurs, chômeuses, les jeunes, les immigré-e-s, dont profite le FN. C’est bien pourquoi on ne peut croire Valls quand il prétend sonner l’alarme face à la montée de Marine Le Pen. Il espère ainsi sauver des postes pour le PS, tout comme Sarkozy quand il accuse le PS de faire le jeu du FN.



Marine le Pen les double sur le terrain de la démagogie en osant se présenter comme défendant les intérêts des salariés, des classes populaires. Pur mensonge, elle n’a qu’un souci, accéder au pouvoir pour servir son monde, celui des riches, des patrons. Accéder au pouvoir en flattant les préjugés, le racisme, la xénophobie qui grandissent sur le terrain de la démoralisation, du recul social, du chômage, de l’absence de perspectives pour mieux soumettre la population aux intérêts du patronat et des banques.






Elle et son parti sont les pires ennemis du monde du travail.
Face à l’austérité gouvernementale, face aux désirs de revanche de Sarkozy et des siens, contre la menace du FN, les  salarié-es, les chômeurs et les chômeuses, les jeunes, toutes celles et tous ceux qui n’en peuvent plus de ces cadeaux aux riches, pourront dans quelque cas voter pour des candidats et des candidates anticapitalistes soutenus par le:
NPA: à Bégard 22
Lutte ouvrière: à Lannion 22, Saint-Nazaire (1 et 2) 44
ou des listes locales:  NPA-FDG à Carhaix 29.






Pour lutter efficacement contre l’austérité, le racisme et le FN, ce qui est essentiel c’est qu’émerge dans les luttes, une véritable opposition populaire unifiant tous les combats, contre l’austérité, contre le chômage, contre le racisme, pour la défense des droits sociaux et démocratiques, qui soit une réponse collective en faveur des intérêts du plus grand nombre,  contre les choix capitalistes, pour préparer un affrontement avec ce gouvernement qui fait le jeu de la droite et de l’extrême-droite.
Lutter contre le FN, c’est agir pour que la  journée de grève et de manifestation du 9 avril, après celle du 21 mars contre tous les racismes, soit un succès qui permette le plus large rassemblement des victimes de l’offensive du gouvernement et du Medef, pour préparer une mobilisation  d’ensemble afin de changer le rapport de force et en finir avec les politiques d'austérité.







mardi 17 mars 2015